Ployboy en concert le public en face Ployboy en concert Val Macé et David Chazam agités le panel de coffin Val Macé qui joue le pieds de David Chazam les machines de Val Macé Val Macé et son armoire normande Les contrôleur de Val Macé David Chazam joue de l'orgue David Chazam joue de l'orgue avec un air sérieux David Chazam joue de l'orgue sa tête est floue Val Macé qui joue derrière son armoir normande

VAL MACE & DAVID CHAZAM
(arts ménagers augmentés et musique spontanée)

VAL MACE & DAVID CHAZAM
(boosted home arts and spontaneous music)

PLOYBOY
ployboybooking@gmail.com

David Chazam
david.chazam@gmail.com
david.chazam.free.fr

Val Macé
valmacework@gmail.com
www.valmace.com

Chazam, né près de Poitiers en 1968, compositeur omnidirectionnel basé à Bruxelles, travaille dans différents paradigmes musicaux tels que : la danse contemporaine, le théâtre (expérimental ou pas), les films captivants, la création radiophonique, la musique contemporaine, la musique improvisée et l'electropop punk décomplexée dans des clubs sauvages. Chazam est avant tout un mélomane obsessionnel et un musicien paradoxal, ainsi qu'un concepteur sonore spécialisé dans les projets hors‐norme.

Durant sa longue carrière artistique Chazam a créé des groupes dansants pas si futiles, produit une cargaison de "disques‐durs‐à‐trouver", maintenant à disposition sur internet et collaboré avec des personnalités comme Jean Jacques Perrey (pionnier de l'électropop), Christian Boltanski (artiste international), Jean Michel Frere (dramaturge belge), Lucia Sanchez (documentariste franco‐espagnole), Valerie Riviere (chorégraphe française), parmi d'autres ...

Un de ses derniers projets étonnants : la création d'un cabinet de consultation musicale médicale. Et puis aussi le groupe électro‐pop‐punk dégénéré de Bruxelles "Monique Sonique". Le temps passe, et Votre CHAZAM continue coûte que coûte à faire des morceaux d'électropop, à faire des concerts en SOLO ou avec d'autres, et des tas d'autres choses.

Suivez Chazam, vous êtes les bienvenus. http://david.chazam.free.fr/

Omnidirectional composer Chazam was born in 1968 near Poitiers, France. He now lives in Brussels, Belgium, and works in many different musical paradigms like contemporary dance, theater (experimental or not), catching movies, drama radio creation, contemporary music, improvisation, electropunk music in wild clubs. Chazam is first of all an obsessional music lover, a paradoxal musician, as well as a sound designer specialised in odd projects. He works and play all over Europe since decades.

During his career Chazam formed some interesting bands, produced many "hard-to-find" records (now easily available on the internet) and had many collaborations with great personalities like Jean Jacques Perrey (electropop pioneer), Christian Boltanski (international artist), Jean Michel Frere (Belgian theater director), Lucia Sanchez (franco-Spanish documentarist), Valerie Riviere (French choreographer), among others...

Some of his last projects : a medical music office, "Monique Sonique" a band of fucked-up punk music from Brussels.

Times passes, Chazam keeps on doing his many things... Follow him, welcome.http://david.chazam.free.fr/

Val Macé, né à Caen en 1986. Il a étudié une dizaine d'années au conservatoire de Caen, pour se rendre compte quelques années plus tard que, selon ses termes, « cela ne lui a apporté que quelques séances forcées chez le psy ainsi qu’une aversion incapacitante pour la virtuosité ». Puis, diplômé de l'école supérieur des beaux arts de Nantes métropole, et ainsi? jeune plasticien, il commencait a développer des pratiques incluant la sculpture, l’installation et autres joyeux bricolages, se cherchant au travers d’un univers allégorique fait d’objets triviaux, parfois animés sous formes de machines ou d’ensembles mécaniques augmentés de technologies électroniques et numériques. Une des particularités de son travail réside dans le contraste tragi‐comique entre le chaos apparent de ses assemblages et la précision de leur processus mécanique. Val conserve un certaine circonspection envers les terme Art, il lui préfère habituellement une association de son cru: bricolage contemporain.

Depuis quelques temps, il montre ou démontre entre autre une obstination toute particulière à construire des prototypes d’instruments de musique électromécaniques et quasi-systématiquement séquencable, à la recherche de sensations perdues ou inédites.

Plus d'info, visitez http://www.valmace.com/

Val Macé, Born in Caen, France, 1986. Studied a decade at the musical conservatory of his birth town, enough to say afterwhile that "it only brought some forced sessions at the psychanalist as well as an dishabilyting aversion against virtuosity." Then, after graduation at the Fine Arts School of Nantes Metropole, he became a plastician, and could began a personal work that would include sculpture, installation and other noisy tinkering, trying to find its own way through an allegoric universe made of trivial objects, sometimes animated by machines, or mechanical ensembles augmented by electronic and digital technologies. The work of Val is remarquable because of its tragi-comical contrast between an obvious chaos of its assemblages and the precison of their mechanical processes. Val doesn't feel too confortable with term "art", and prefers his own terms association : "Contemporary tinkering".

For some time, he persist in creating prototypes of electromechanical music instruments, sequenceable, for most of them, looking for a quest of lost or new sensations.

More info about his works here. http://www.valmace.com/

PLOYBOY, des garçons avec des “stratagèmes” et des paradoxes... Les voici :Une prestation de PLOYBOY est toujours située AILLEURS, entre la performance et le concert. Les étonnantes "machines" de Val mises à vue, dévoilent leurs entrailles bourrées de mécanismes, d'objets sonores, d’électronique, de relais électriques, de solénoïdes, de souffleries, de tuyaux, de moteurs....

Tout cela est conçu au moyen de technologies parfaitement pointues et actuelles, furieusement “up to date” voire “geek” ; mais avant tout, Val crée de beaux objets, et leur facture “artisanat de récupération” rend ces objets intemporels dans leur aspect ainsi que dans les sons qu’il produisent.

Ce n’est pas le seul paradoxe de PLOYBOY.

Alors que Val commence à manipuler ses meubles préparés et lance des séquences sonores mécaniques en boucle, Chazam commence à jouer de son nstrument, le Philicorda. Effet de contraste : l’orgue créé par Philips dans les sixties est absolument significatif du son de cette époque. Créé et abriqué bien avant que les marketers se mettent à penser “l’obsolescence programmée”, l’objet Philicorda est lui aussi parfaitement fascinant, que le musicien en révèle ou non les entrailles pleines de lampes... Chazam oscille dans son jeu, passant de boucles à la Terry Riley à des riffs dignes des compils Nuggets...

PLOYBOY, boys with ploys and and paradoxes... Every gig of Ployboy always seems to stand ELSEWHERE, in the middle of a concert and an art performance. Under your regard stand the astounding "machines" of Val, revealing their inside "guts" full of mechanisms, sound objects, electronics, electric relays, solenoids, hose, blowing units, motors...

The technology is up-to-date, even "neardy", but first of all, Val creates splendid objects, always with a "second-hand touch", looking and sounding intemporal.

If first, that's not the only paradox of Ployboy.

As Val starts to manipulate his sculptures-instruments, producing mechanical sound loops, Chazam begins to play with his PHILICORDA. Contrast effect : that electric organ is absolutely connected with the sound of the mighty "sixties". Created in the end of the fifties, so long before the invention of programed obsolescence, and still perfectely working !, Philicorda organ is also really fascinating as an object full of bulbs, and vintage electronic wires. Chazam oscillates in his wayof playing it, passing through loops "à la Terry Riley" to catchy riffs that could come out some "nuggets" compilation numbers..

Le dialogue musical entre Chazam et Val s’établit. Il est un dialogue sans mots inutiles, juste quelques regards ; un dialogue amical et ludique, un dialogue du temps, dans toutes ses dimensions : rythme, durées, arythmie, permanence, durée comme infinie des mises au points techniques, références sonores entrecroisées, époques diffuses, générations qui communiquent pour dire la même chose : le futur n’existe pas, amusons donc le présent de ceux et celles qui sont présents.

"Contre‐point" c'est le maître‐mot de tant de musiques intéressantes depuis toujours. "Contre‐point" ce n'est pas une dialectique batailleuse, c'est la mise en résonance de forces et de fragilités hétérodoxes, c'est la réunion de discours parfois convergents, parfois divergents avec en vue l'écriture d'une œuvre commune. Val et Chaz ne cherchent pas ainsi à jouer ensemble, mais l'un avec l'autre.... Le résultat est une musique qui aime prendre son temps, mais qui aime aussi renverser ses temps. Ce temps durant lequel les deux univers se rencontrent est musique.

Les PLOYBOY ne font pas à tout prix de la musique de recherche, mais plutôt à chaque nouvelle occasion qui leur est donnée de jouer : de la musique de trouvailles.

A dialogue between Val and Chazam begins. It's a conversation without useless words, only a few regards, a ludicious and friendly conversation, a "time-dialogue" in all of available musical dimensions : rythms, lengths, arythmies, permanencies, infinite period of technical settings, intercrossed sounds references, confusion of periods, communication of every generations sharing same certitude : future does not exist, so let's make the present have some fun.

"Contrapunto" is the master word of so many interesting musics, since ever. Counterpoint not being a dialectic battle, but a way to put in resonances, heterodox forces and fragilities,the union of sometimes convergent discurses, sometimes disgressing , with common creation as an aim. Chazam and Val do not pretend to play together but with each other. The result is a music that loves to take its own time, but also to reverse its times. That common times when universes meet is music.

Ployboy do not want to make at any price research music, but in any given occasion : music that finds.

Suscribe to our mailling list!!!!!!!!!!!

Inscrivez-vous à notre mailling list!!!!!!!!!!!